Yearly Archives: 2021

Conversion à la neutralité climatique

From |

Phoenix Contact a converti tous ses sites allemands à l’électricité verte. En tant que l’un des premiers membres de l’association Klimaschutz-Unternehmen e.V., l’entreprise suit depuis longtemps une voie cohérente.

« D’ici à la fin de 2021, tous les sites du groupe dans le monde devront fonctionner de manière neutre sur le plan climatique. Phoenix Contact a pour objectif de devenir totalement neutre sur le plan climatique dans l’ensemble de ses chaînes de valeur et d’approvisionnement d’ici 2030. Dans le cadre du projet, nous élaborons une stratégie à cet effet, et la conversion en électricité verte joue un rôle essentiel » Explique Torsten Janwlecke, directeur de l’exploitation, pour expliquer ces objectifs ambitieux.

Wolfgang Saam, directeur général de Klimaschutz-Unternehmen e. V., ajoute : « La neutralité en matière de CO2 est sur toutes les lèvres. Avec notre projet, nous voulons aider les entreprises à améliorer leur efficacité et à passer aux énergies renouvelables afin que la compensation reste l’exception. Nous testons dans la pratique le degré d’ambition des objectifs de protection du climat fixés par les politiciens, les obstacles qui se présentent et les ajustements à apporter ».

Notre vision de la All Electric Society est concrête. Phoenix Contact est l’une des dix entreprises participant au projet « Chemins vers une entreprise climatiquement neutre ».

Plus d’informations sur la All Electric Society

Une collaboration avec STARD

From |

STARD, un pionnier de la motorisation électrique

STARD fait figure de pionnier en matière de motorisation électrique, et pas seulement pour les véhicules de rallye. La jeune entreprise fait partie du groupe Autrichien Stohl Racing fondé en 2001 par le pilote de Rallye Manfred Stohl, qui à lui même hérité de la passion de son père Rudi Stohl, multiple champion de l’année en sport automobile et vice-champion du groupe A en 1986.

Aujourd’hui STARD, est en concurrence avec des géants du secteur tels que Williams Advanced Engineering. Les experts de la marque conçoivent aussi des suspensions et des châssis, testent l’aérodynamisme et mènent des recherches dans le secteur des batteries et du contrôle de la dynamique des véhicules jusqu’aux matériaux en fibres composites. Pour ce faire, les Autrichiens travaillent en étroite collaboration avec des partenaires technologiques de premier plan. STARD devrait s’émanciper du sport automobile pur.

« La propulsion électrique existait depuis des années jusqu’à ce que nous puissions la développer pour un véhicule de rallye pour la première fois en 2015. Aujourd’hui, l’e-drive est le sujet numéro 1 pour nous. Nous sommes maintenant connus pour cela et nous sommes demandés par les équipes d’usine et les pilotes privés. Nous avons construit un banc d’essai pour les moteurs électriques et avons nos propres bancs d’essai pour les batteries, où nous testons les cellules individuelles. Nous construisons et concevons des batteries haute tension à partir du niveau de la cellule, dans différentes tailles et classes de tension » Philipp Thonet, Directeur Technique STARD

Un partenariat évident

C’est presque inévitablement ici que le contact avec Phoenix Contact a été établi, car en matière de charge rapide, l’entreprise est à la pointe de l’industrie, comme Stohl l’a été au Rallye de Monte-Carlo.

« Nous étions à la recherche d’une prise du véhicule adaptée au CCS de type 2, c’est-à-dire à la recharge rapide. La coopération avec Phoenix Contact, qui pour nous est toujours aussi un travail de développement pour nos exigences particulières, fonctionne parfaitement, tant avec l’équipe autrichienne qu’avec le siège à Schieder. Nous développons déjà ensemble des projets qui vont bien au-delà de la simple utilisation des alimentations. » précise M.Thonet à propos de la collaboration avec Phoenix Contact.

CharX Connect – Câbles de charge DC pour les stations de charge rapide

Les câbles de charge DC CHARX connect sont utilisés pour la charge rapide en courant continu des véhicules électriques. Outre les câbles de charge CCS (Combined Charging System) de type 1 et de type 2, nous proposons également la norme GB/T pour la Chine. Des connecteurs de charge High Power Charging refroidis permettent d’atteindre des puissances de charge allant jusqu’à 500 kW. Afin de disposer rapidement de l’autonomie nécessaire, la recharge de la batterie du véhicule s’effectue à la station de charge HPC en quelques minutes seulement.

Plus d’informations sur CharX Connect

Plus d’informations sur nos solutions pour l’e-mobility : découvrez notre gamme CharX

ENGIE choisit la dernière géneration de switchs non manageables de Phoenix Contact pour la gestion des armoires dans le secteur du GTB/ GTC

From |

Découvrez le témoignage de Mr Loiseau, chef de projet chez Engie Solutions pour l’intégration de la dernière génération des switchs non manageables (gamme 1000) de Phoenix Contact dans le domaine GTB / GTC.

Switchs Ethernet industriels | Phoenix Contact

Parlez-nous de votre entreprise et décrivez-nous votre projet

L’agence Engie Solutions à Bouguenais (département Loire Atlantique) dispose d’un service GTC – Automatismes dans lequel je travaille en tant que chef de projet. Notre rôle : répondre aux appels d’offre (interne, via des agences, ou du secteur public) et participer à la mise en service sur site dans des secteurs très sensibles. Nous avons été consultés pour participer à la construction d’un nouveau CHU en Guadeloupe (Pointe à Pitre) en remplacement de l’actuel qui devient trop vieillissant. Concernant le projet : il s’agit un hôpital de plus de 90 000m² avec 13 blocs opératoires et environ 670 lits. Nous sommes intervenus sur la partie automatisme et supervision de la climatisation, la ventilation et du désenfumage. Afin de permettre le bon fonctionnement et la communication « réseau » nous avions besoin de switches.

Partagez-nous votre retour d’expérience

Lorsque nous avons reçu le cahier des charges, nous avons contacté notre commercial attitré chez Phoenix Contact France, avec qui nous avons de bonnes relations professionnelles. Nous avions besoin de switches non manageables avec 5 et 8 ports. Nous avions sélectionné les switches RJ45 de la gamme SFN avec laquelle nous avions l’habitude de travailler et dont nous sommes entièrement satisfaits de leur robustesse et de leur durabilité. Mr ECUYER nous a alors proposé la nouvelle gamme de switches non manageables qui embarque les dernières innovations et technologies : les FL Switch 1005N (référence 1085039) et 1008N (référence 1085256).

Aujourd’hui, nous allons standardiser ces références chez nous pour leurs diverses qualités et leur valeur ajoutée par rapport à la gamme SFN : priorisation du trafic, petite taille, possibilité de les positionner différemment dans une armoire. Le gain de place dans l’armoire a été l’un des principaux atouts lors de la prise de la décision. On est souvent confronté à des problématiques de place. Et là on ne peut pas faire plus petit. Description du produit en 3 mots : compacité, innovation, qualité.

Pour plus d’informations sur les switchs rendez-vous sur : Switchs Ethernet industriels | Phoenix Contact


Deux degrés suffisent

From |

Comment trouver l’équilibre entre la protection du climat et la prospérité ?

Phoenix Contact est devenue une entreprise de parrainage de la Fondation « 2 Grad », littéralement ce qui signifie 2 degrés, en janvier 2021. Cette initiative du Dr Michael Otto (Otto Group Hamburg) a pour objectif d’appeler les responsables politiques à mettre en place des conditions-cadres efficaces, basées sur le marché, pour la protection du climat. L’entreprise de Blomberg envoie ainsi un signal clair que la mission de l’entreprise, qui se traduit par la devise « Empowering the All Electric Society », est réellement vécue.

Le PDG Frank Stührenberg souligne : « Les dimensions techniques du changement climatique et énergétique transforment les défis en grandes opportunités. À l’image de la All Electric Society, nous voyons la réponse aux grandes questions de notre temps, car l’énergie neutre en CO2 sera le facteur clé pour concilier protection du climat et prospérité mondiale. Phoenix Contact est à l’avant-garde de ce développement – en tant que précurseur pour ses partenaires et ses clients. La coopération avec la Fondation « 2 Grad » est un nouveau pas dans cette direction ».

Plus d’informations sur notre vision de la All Electric Society

Une contribution importante à la transition énergétique

From |

Glace détectée, risque écarté

La formation de glace est une nuisance majeure pour tous les exploitants d’éoliennes, car dès que les cristaux se forment et forment une couche de glace autour des pales du rotor, l’éolienne doit s’arrêter pour des raisons de sécurité.

Une innovation qui permet le bon fonctionnement des éoliennes

Afin que les installations d’énergie éolienne fournissent un rendement maximal, il faut assurer leur parfait état. Dans des conditions climatiques extrêmes, du gel peut se former sur les pales de rotor. La chute de morceaux de glace peut provoquer de gros dégâts. Pour arrêter l’installation en cas de danger et démarrer le système de dégivrage, il faut détecter à temps les dépôts de gel.

Grâce à une innovation technique, Phoenix Contact offre la possibilité de réduire considérablement ces temps d’arrêt tout en exploitant les systèmes en toute sécurité. Le système de détection de gel peut également être intégré dans le système global Blade Intelligence et peut être installé ultérieurement.
Cela rend les énergies renouvelables nettement plus fiables et, en même temps, encore plus intéressantes sur le plan économique.
Une contribution précieuse à la réussite de la transition énergétique.

En savoir plus sur Blade intelligence

Découvrir toutes nos solutions pour l’énergie éolienne

Octobre : le mois de la cybersécurité chez Phoenix Contact pour vous aider à protéger votre business des cyberattaques

From |

Quel est le panorama des cyberattaques ?

Les cyberattaques sont de plus en plus nombreuses, industrialisées et donc sophistiquées. La France n’est pas épargnée bien au contraire puisqu’en 2020 selon le FBI, nous sommes le 7ème pays à subir le plus de cyberattaques.   

 Les cybermenaces sont bien une réalité et une des attaques “à la mode” est le ransomware, son nombre de signalements a augmenté de 255% entre 2019 et 2020 (source ANSII). Vous avez peut-être entendu parler des ransomwares : Ryuk, Babuk, Wannacry, Revil, Doppel Paymer…  

Quelles typologies de cyberattaques ?

Vous trouverez ci-dessous les principales cyberattaques, pour avoir plus d’informations, rendez-vous lors de notre webinar du 4 octobre (inscrivez-vous ici)

  • Hameçonnage / phishing dont le but est d’obtenir des renseignements personnels (numéros de cartes, identifiants et mots de passe de comptes) pour usurper l’identité d’une entreprise, d’un organisme financier ou d’une administration. 
  • Ransomware / rançongiciel crypte et bloque les fichiers contenus sur des ordinateurs pour demander une rançon en échange d’une potentielle clé permettant de les déchiffrer.
  • Arnaque au président dont l’objectif est de se faire passer pour le président ou l’un des directeurs de l’entreprise pour demander à un employé de faire un virement. 
  • DDoS / attaque par déni de service dont la finalité est de rendre inaccessible un serveur par l’envoi de multiples requêtes jusqu’à le saturer ou détecter une faille de sécurité afin de provoquer une panne ou un dysfonctionnement du service.  

Qui sont les victimes des cybercriminels ?

Toutes les entreprises sont concernées par les cyberattaques quelle que soit leur taille car elles ont des données sensibles et confidentielles (sur les employés, partenaires / prestataires, clients, données bancaires de l’entreprise, business plan…) et ces données sont un appât pour les cybercriminels. Aujourd’hui 43% des cyberattaques visent les TPE / PME. 

En parallèle aucun secteur n’est épargné que ce soit le milieu médical, industriel, transport, administratif…

Quels appareils / réseaux sont ciblés lors de cyberattaques ?

Dans une entreprise, il peut y avoir plusieurs réseaux et plusieurs accès, qui représentent des portes d’entrées pour les cybercriminels. Il faut bien distinguer le réseau bureautique IT du réseau usine dit industriel ou OT. A ces réseaux, il y a les connexions extérieures, à distance que ce soit lors du télétravail ou par les prestataires pour la télémaintenance.

Quels que soient le réseau, les connexions, les appareils, les accès à distance, ils représentent tous une porte d’entrée pour les cybercriminels, d’où la nécessité d’avoir une politique de cybersécurité générale.  

Le réseau bureautique est connecté à l’extérieur et sont connectés des serveurs, ordinateurs, smartphones, imprimantes… Il doit être protégé par une solution de cybersécurité informatique.

Quant au réseau usine, où des machines et des PC industriels sont connectés entre eux et vers le monde extérieur. Les réseaux OT et IT peuvent être reliés afin de remonter les informations des machines à un SCADA ou à un centre de surveillance. C’est alors que si l’un des deux réseaux est victime d’une cyberattaque, celle-ci peut se propager sur l’autre réseau. Comme pour le réseau IT, le réseau OT dot être protégé mais avec des produits de cybersécurité industrielle.

Octobre le mois de la cybersécurité chez Phoenix Contact

Mieux connaître les cyberattaques pour mieux se protéger tel est l’objectif du mois de la cyber sécurité de Phoenix Contact. Tout au long du mois d’octobre, au travers de webinars, découvrez les cyberattaques « à la mode » et les conseils cybersécurité de nos experts.

Inscrivez-vous et participez gratuitement à nos webinaires :

Building Automation – toujours plus de services

From |

Phoenix Contact montre son expertise dans le Smart Building à travers ses propres bâtiments. D’abord en Allemagne, puis maintenant en France, nous proposons à nos collaborateurs un environnement de travail 5 étoiles grâce à un bâtiment flambant neuf et totalement automatisé avec nos solutions pour le building automation.

L’analyse des données dans la technologie du bâtiment – une mégatendance mondiale au même titre que l’Industrie 4.0.

Lorsque les poubelles signalent leur niveau de remplissage et que les robots laveurs appellent l’ascenseur jusqu’à l’étage approprié, la numérisation s’est déplacée vers la technologie du bâtiment.

Dans les bâtiments de Phoenix Contact à Bad Pyrmont, cela fait réfléchir nos experts … Tout part d’une idée de départ, dont nous attendons l’efficacité dans nos processus. Nous poussons ces idées plus loin, les mettons en pratique et enfin les testons.

Voici quelques exemples pratiques qui sont testés et développés dans le domaine de la gestion des installations avec d’autres entreprises.

La poubelle intelligente de Hailo

Trois de ces poubelles « Hailo Smart Waste » se trouvent sur le site de Phoenix Contact à Bad Pyrmont (Basse-Saxe). Le conteneur enregistre lui-même son niveau de remplissage et peut utiliser ces données, qui se trouvent dans le cloud, et à l’aide de l’intelligence artificielle, pour calculer l’heure à laquelle il est préférable de le vider. Pour les techniciens : Nous avons connecté les conteneurs au système de gestion de bâtiment Emalytics basé sur l’IoT via une passerelle LoRaWAN et une API REST. Si le robot nettoyeur automoteur effectue désormais un nettoyage autonome, il est important de savoir quand la poubelle doit être à nouveau vidée. Informé par notification push, celui-ci optimise les parcours pédestres et contribue ainsi au fonctionnement économiquement optimisé du bâtiment de l’entreprise.

Optimisation de l’espace de stationnement

Avec l’aide de SO NAH Parking, nous aimerions savoir à quel point notre parking visiteurs est occupé. Grâce à quatre capteurs que nous avons fixés à l’éclairage extérieur du parking visiteurs, nous savons quelle place de parking de notre parking est occupée et combien de places de parking gratuites sont encore disponibles. À l’avenir, nous aimerions rendre ces informations disponibles via l’application. De cette façon, les visiteurs peuvent savoir à l’avance quelles places de stationnement sont disponibles. Les bornes de recharge pour voitures électriques peuvent également être prises en compte si le visiteur se déplace en électricité. Ici, vous pouvez voir à quoi ressemble le tout en termes concrets. Point rouge = une voiture, point vert = l’espace est libre. Cool non ?

Capteurs de plantes Bluetooth

Nous avons plus de 150 plantes hydroponiques dans les zones de fabrication et de bureau ici sur le site. Ceux-ci sont entretenus et arrosés chaque semaine. Dans certaines cultures hydroponiques, nous avons installé des capteurs qui fournissent des informations telles que la température, la luminosité, la teneur en engrais et l’humidité via une interface avec le système de gestion de bâtiment Emalytics basé sur l’IoT. Nous dérivons des recommandations à partir des données et les mettons ensuite à la disposition du prestataire de services responsable de la maintenance par courrier électronique. Nous supposons que nous pouvons réduire l’effort de maintenance avec le système de 40 %.

Les temps changeants dans la gestion des bâtiments

Nous testons également l’éclairage des salles de réunion qui n’est connecté qu’avec un câble de données IP. Le luminaire reçoit son énergie et sa communication – POE (Power-over-Ethernet) via le câble. Les luminaires peuvent être étendus de manière modulaire à l’aide de différents types de capteurs (thermopile, balisage, pression acoustique, compteur de personnes, etc.). Une gestion complète de la lumière, de l’énergie et de l’espace ainsi que la surveillance et la navigation intérieure sont possibles grâce aux services cloud et logiciels sous-jacents. Un autre mot-clé est la transmission de données via la lumière modulée en fréquence et l’infrarouge avec des terminaux (par exemple des smartphones) pour une utilisation sur Internet et le réseau.

Le smartphone devient également de plus en plus important dans la gestion des installations. En plus de la navigation intérieure et de l’utilisation de lunettes de réalité augmentée, vous pouvez regarder dans le bâtiment avec votre téléphone portable et voir, par exemple, les conduits de ventilation qui se trouvent réellement dans le plafond, l’éclairage et sa consommation d’énergie, ainsi que le type et le fabricant du luminaire.

Application virtuelle pour obtenir des informations sur le bâtiment

Lorsqu’il s’agit de numérisation dans la propriété et dans le bâtiment, on parle toujours de jumeau numérique. Ces exemples montrent clairement sur quel chemin nous sommes actuellement. Ce sont tous des exemples concrets et pratiques de mégatendances telles que le big data ou l’Internet des objets et donc des moteurs d’innovation, également pour le facility management. Notre objectif est d’utiliser les données disponibles sur une plate-forme pour générer des avantages pour l’entreprise.

Si vous souhaitez voir certains de ces exemples en direct, vous êtes cordialement invités à nous rendre visite à Emerainville. Nous vous accueillerons via notre parcours technologique qui vous permettra de voir nos solutions pour le smart building en application !

La foudre, un vrai risque pour la sécurité des personnes, des biens et des procédés sensibles

From |

Le risque foudre est aujourd’hui une préoccupation majeure pour les exploitants des sites tertiaires ou industriels qui nécessitent une continuité de service élevée en termes de sécurité et d’exploitation. 

La réglementation 

La réglementation foudre des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) est régie par l’Arrêté du 19 juillet 2011 modifiant l’arrêté du 4 octobre 2010. Son objectif est d’évaluer les risques liés à un impact de foudre et d’identifier les installations ou systèmes susceptibles de porter atteinte à la sécurité des personnes et de l’environnement. 

Les solutions de protection 

Une attention particulière doit être apportée au choix, à la définition ainsi qu’à la mise en œuvre des parafoudres. L’évolution de la technologie et les dernières innovations techniques permettent d’optimiser et de simplifier l’installation de parafoudres. 

  • Quelles solutions choisir ?  
  • Comment les mettre en œuvre ?  
  • Comment les contrôler ? 

Voici un aperçu des différentes solutions. Pour en savoir plus, inscrivez-vous à nos webinars du 9 au 23 septembre : par ici !

Les parafoudres intelligents 

Quelle est la durée de vie d’un parafoudre et quand les remplacer ? 

Tout dépend du nombre et de l’amplitude des impacts qu’ils subissent. Aujourd’hui, des solutions de détection et de mesure existent. Connecté à internet ou a un système d’acquisition, il est possible d’analyser les données et de les mettre à disposition de l’exploitant ou de l’entreprise en charge de la maintenance qui devient prédictive. 

Les coupures électriques sont à l’origine de pertes d’exploitation, de pertes de données ou encore de défaillance des systèmes de sécurité 

En France, la durée moyenne de coupure est de 48 minutes par an. Les micro-coupures engendrent également des pertes d’exploitation. Pour se protéger des coupures secteurs, la mise en œuvre d’un onduleur permet de garantir un courant alternatif stable nécessaire au bon fonctionnement des appareils électriques à basse tension. 

Usuellement utilisés pour le matériel informatique, les onduleurs sont aussi utilisés pour les applications industrielles. Ils peuvent être centralisés et de forte puissance, ou décentralisés pour être installés au plus prêt des récepteurs qu’ils alimentent.  

Les systèmes automatisés, de contrôle/commande ou de process alimenté en très basse tension de sécurité sont sensibles aux coupures électriques 

La continuité de service des procédés automatisés, des systèmes d’alarmes techniques ou de supervision, est généralement impérative, que ce soit dans l’industrie, dans les bâtiments intelligents ou pour les infrastructures de transports et d’énergie. Ces systèmes sont très souvent alimentés en 24 volts en courant continu provenant d’alimentation à découpage qui peuvent être elles-mêmes alimentées par des onduleurs à basse tension ou encore complétées d’un UPS et de batteries pour sauvegarder l’alimentation 24 VDC au plus près de l’application concernée. 

Les surcharges et les courants de court-circuit ne sont pas seulement dangereux en basse tension. Un défaut sur un circuit 24 volts peut aussi être à l’origine de dommages 

Pendant de nombreuses années, la protection des circuits 24 VDC était réalisée soit par des fusibles, soit par des disjoncteurs magnétothermiques. 

Lorsque les alimentations redressées/filtrées ont laissé place aux alimentations électroniques à découpage, il a fallu reconsidérer l’ingénierie afin de garantir la sélectivité entre les protections surintensités et les alimentations à découpage. 

Des protection surintensité sélectives 

Les alimentations électroniques à découpage sont protégées contre les surcharges côté 24 VDC. Cela signifie qu’en cas de défaut sur les circuits ou les charges alimentées, l’alimentation se met en sécurité, en mettant hors tension l’ensemble des appareillages qui y sont raccordés. Pour cette raison, il est donc recommandé de protéger les différents circuits afin d’obtenir une sélectivité de déclenchement. La technologie des protections surintensités doit être compatible avec la source de tension. Dans le cas d’une alimentation électronique à découpage, les protections surintensités doivent déclencher plus rapidement que la protection interne à l’alimentation afin de garantir cette sélectivité. 

Quelle solution ? 

Des disjoncteurs magnétothermiques spécialement adaptés au courant continu existent, mais il est en général assez compliqué de choisir le type de courbe et le calibre pour obtenir la sélectivité. Depuis quelques années, l’arrivée des disjoncteurs électroniques à fortement simplifié ce choix et très nettement limité les risques de mauvaise sélectivité. Les disjoncteurs électroniques ont été développés spécialement pour être associés aux alimentations à découpage. Ces disjoncteurs peuvent être réglables afin de choisir le calibre parfaitement adapté ce qui permet également une installation évolutive et maintenable simplement et rapidement. 

Vers l’industrie 4.0 

L’optimisation des procédés, la continuité de service et les opérations de maintenance sont aujourd’hui des facteurs clés pour l’exploitation des installations industrielles ou des bâtiments intelligents. Les systèmes d’alimentations 24 VDC et leurs protections associées sont aujourd’hui des objets connectés ‘’IOT‘’, communicants et intelligents et s’intègrent parfaitement dans les environnements de l’industrie 4.0. 

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à nos webinars du 9 au 23 septembre : par ici !

CAPAROC, le nouveau standard des disjoncteurs électroniques

From |

Ces dernières années, la tendance majeure de l’industrie est à l’utilisation croissante de disjoncteurs dédiés à la protection des appareils, par opposition aux disjoncteurs traditionnels utilisés depuis de nombreuses années pour assurer la protection des circuits de distribution. Parmi l’offre de disjoncteurs, le disjoncteur électronique est de plus en plus utilisé.

” Depuis que je travaille avec Phoenix Contact, nous avons lancé un certain nombre de nouveaux disjoncteurs électroniques, notamment des dispositifs monocanaux et multicanaux fixes ou configurables avec une multitude de fonctionnalités différentes pour s’adapter à toutes les applications qui nous sont proposées.”

Olivier Pellissier – Chef de produit Trabtech

Alerte spoiler : cette année voit la sortie d’une toute nouvelle gamme appelée CAPAROC.

Qu’est-ce que CAPAROC ?

En quelques mots, il s’agit d’un système disjoncteur électronique entièrement personnalisable. Tirant parti de toutes les fonctionnalités éprouvées de nos différentes gammes de disjoncteurs électroniques existantes (CBM, CBMC, PTCB) telles qu’une utilisation intuitive et simple, mais intégré dans un système modulaire et complètement flexible.

Please accept preferences, statistics, marketing cookies to watch this video.

Le système se compose de :

  • Modules d’alimentation
  • Modules disjoncteurs
  • Modules de distribution de potentiel (0V)
  • D’un bus de d’alimentation

Les modules ‘Feed In’ sont le point de connexion pour l’alimentation d’entrée. Ceux-ci alimentent tous les disjoncteurs connectés via le bus de rail din. Les modules d’alimentation intègrent également une interface de communication avec des contrôleurs de niveau supérieur. Initialement, il y aura un module d’alimentation communicant sur Profinet ainsi qu’un autre avec un simple contrôle d’état/réinitialisation, mais d’autres protocoles suivront, y compris en I/O Link.

Les modules disjoncteurs se connectent eux-mêmes sur le nus d’alimentation à droite des modules d’alimentation et seront disponibles en 1, 2 ou 4 canaux et avec une gamme de calibres fixes et configurables.

La conception du bus de courant permet de retirer et de remplacer n’importe quel disjoncteur sans perturber aucun des autres circuits connectés, il est donc vraiment remplaçable à chaud. Le bus actuel est disponible en 4, 8 et 20 slots avec des bus d’extension supplémentaires qui s’enclenchent simplement sur le rail existant si d’autres modules doivent être ajoutés.

Quelle est l’actualité des cybermenaces et comment adopter la cyber-attitude ?

From |

Les chiffres concernant les cyberattaques sont impressionnants mais surtout ils reflètent la réalité de la situation. En effet, elles ont été multipliées par 4 entre 2019 et 2020 (source : Ministre des Armées).

Elles ont des impacts néfastes sur les entreprises qui en ont été victimes : arrêt temporaire de la production, site web et service clients inaccessibles, mise au chômage temporaire et pour certaines entreprises : redressement judicaire…

Pour éviter de subir les conséquences des cybermenaces, il est donc primordial de protéger vos outils de production, votre réseau et donc votre entreprise.

Vous trouverez un « lexique » des deux cybermenaces les plus courantes et quelques conseils pour avoir la « cyber-attitude ». N’hésitez pas à les partager au sein de votre entreprise et / ou à vos clients.

Ransomware / rançongiciel

Le ransomware crypte et bloque les fichiers contenus sur des ordinateurs pour demander une rançon en échange d’une potentielle clé permettant de les déchiffrer.

Comment l’éviter :

  • Porter attention au contenu des emails / pop-up / liens
  • Faire les mises à jour des logiciels des outils de production / bureautique
  • Télécharger des outils de source sûre
  • Bloquer les ports inutilisés (des switches / machines)
  • Sauvegarder les données
  • Informer les personnes adéquates
  • Sécuriser le réseau industriel

Hameçonnage / phishing

Le hameçonnage permet de dérober des renseignements personnels (numéro de carte, identifiants, mots de passe…) dont le but est d’usurper l’identité d’une personne ou d’une entreprise.

Comment l’éviter :

  • Vérifier les expéditeurs / liens
  • Ne pas ouvrir la pièce jointe
  • Bloquer l’expéditeur
  • Porter attention sur le contenu du message
  • Ne pas transmettre des données sensibles
  • Informer les personnes adéquates
  • Sécuriser le réseau industriel

Pour protéger vos machines, Phoenix Contact dispose d’une large gamme de pare-feux spécialement conçus pour le milieu industriel : mGuards. Nos produits permettent notamment de bloquer les communications, de scanner des fichiers sur des ordinateurs Windows et de faire de la télémaintenance en toute sécurité et simplicité…

Pour mieux protéger votre entreprise et vos usines, il est important de mieux comprendre les cyberattaques et de mettre en place un plan d’action cybersécurité adapté. Pour vous accompagner Phoenix Contact met à votre disposition des vidéos. Découvrez notamment comme faire de la télémaintenance en toute sécurité, comment créer des règles de pare-feu simplement… Visionnez-les sur notre chaîne dédiée :  https://www.gotostage.com/channel/phoenixcontact-webinaires

Si vous souhaitez approfondir les différentes possibilités et fonctionnalités de nos pare-feux mGuards, nous proposons des formations cybersécurité qui sont agréées Datadock : plus d’informations sur nos formations