Les nouvelles technologies au service de l’usine intelligente

From |

Les nouvelles technologies numériques ont aidé le secteur de l’industrie à plonger dans une nouvelle ère, celle de l’Industrie 4.0. Retrouvez celles employées pour optimiser son fonctionnement !

nouvelles technologies industrie 4.0

L’IoT et l’IIoT, des technologies indispensables

nouvelles technologies ville intelligente

L’IIoT est une composante de l’IoT utilisée au niveau industriel. Cette technologie a pour but de mieux gérer l’automatisation et l’auto-surveillance des chaînes de production et d’optimiser leur utilisation.

Elle est possible grâce à la connexion des appareils, des capteurs, des connecteurs et au Big Data. Cette connexion permet l’analyse en temps réel des données générées. 

Les systèmes cyber-physiques

Le terme « Système Cyber Physique » est une traduction littérale de l’anglais Cyber Physical System (CPS). Il désigne un système autonome qui intègre des composants électroniques, des capteurs, des actionneurs et des logiciels qui lui permettent de communiquer avec les différents objets connectés. 

Les usines qui ont intégré la 4ème révolution industrielle reposent sur des CPS qui communiquent entre eux des données numériques. Cette interaction les aide à contrôler les processus de production et déclencher des actions en fonction des éventuelles problématiques rencontrées.

Le Deep et le Machine learning

deep learning et machine learning

Le Deep learning et le Machine learning sont des méthodes se servant de l’intelligence artificielle pour étudier les données du secteur industriel. Le Machine learning se caractérise par une approche fondée sur des analyses statistiques, qui donne la possibilité aux ordinateurs d’améliorer leurs performances à partir des données recueillies. Ainsi, ces ordinateurs solutionnent les tâches demandées sans être programmés pour leur résolution.

Le Deep learning est une sous-partie du Machine learning. Cette méthode, basée sur le fonctionnement du système nerveux des êtres vivants, permet aux ordinateurs d’apprendre de manière automatique et d’adopter des décisions judicieuses en fonction de la situation.

L’intelligence artificielle

Parmi les nouvelles technologies de l’industrie 4.0, l’IA (Intelligence Artificielle) consiste en la simulation du processus d’intelligence humaine par des systèmes informatiques. Ces nouvelles capacités numériques peuvent être classées en trois phases : 

  • L’apprentissage : le système informatique doit tout d’abord acquérir des données et savoir comment les utiliser.
  • Le raisonnement : l’ordinateur se charge ensuite de les analyser pour tirer ses conclusions.
  • L’auto-correction : la dernière phase permet la vérification de l’exactitude de l’étude. 
intelligence artificielle

L’intelligence artificielle, appliquée dans le monde industriel, rend la production plus efficace, plus flexible et plus fiable grâce aux échanges de données effectués en temps réel. En effet,elle est à la base de la maintenance prédictive, et aide à la prise de décision en cas de problématique urgente. L’IA permet également l’optimisation du processus de fabrication et la réduction des coûts de production. 

La maintenance 4.0

La maintenance dans l’industrie 4.0 se dit « prédictive », par opposition à la maintenance préventive et curative qui existaient dans le secteur industriel traditionnel. Elle se base sur l’exploitation des données informatiques, pour vérifier l’état d’une machine ou d’un équipement. Des PC industriels (Edge Computing) pré-analysent ces données puis les mettent à disposition dans le Cloud. Ainsi vous pouvez en disposer en temps réel et prendre des décisions plus facilement.

maintenance industrie 4.0

La maintenance prédictive permet de prioriser les interventions les plus importantes, d’anticiper les pannes et de réduire les coûts des opérations de maintenance. L’une des actions les plus révélatrices de son utilisation est la réalisation de commande automatique des pièces de rechange pour vos machines. 

Le cobot, un allié pour vos collaborateurs

Le terme « cobot » est la contraction des mots « collaboratif » et « robot ». Il désigne des robots collaboratifs, capables d’apprendre de nombreuses tâches. Leur objectif est d’apporter leur soutien et leur aide aux collaborateurs de l’usine 4.0. 

À la différence des robots industriels traditionnels, ils sont les assistants des humains. Les cobots sont programmables en fonction des besoins. Le collaborateur peut l’utiliser comme un collègue en le laissant travailler à côté de lui. Pour assurer la sécurité de l’opérateur, le cobot possède des capteurs qui l’avertissent si celui-ci se trouve trop près.

Le sans contact

L’acronyme anglais NFC signifie Near Field Communication, c’est-à-dire Communication en Champ Proche. Il s’agit d’une technologie de communication qui permet des échanges de données numériques. Ces derniers se font sans contact entre les terminaux et sur une distance très courte. Elle fait partie des nouvelles technologies utilisées par l’industrie 4.0 avec un objectif ciblé de gain de temps. 

NFC communication sans contact

Ainsi, pour un appairage Bluetooth et Wifi plus rapide on intègre des supports NFC aux objets connectés.

Ils peuvent également être utilisés sur des cartes à puce pour les contrôles d’accès, l’ouverture des portes de certains secteurs ou l’accès à la configuration des machines.

Et pour que l’industrie 4.0 atteigne son objectif de réduction de la consommation énergétique, de plus en plus d’acteurs du secteur choisissent d’utiliser la technologie BLE (Bluetooth Low Energy). Elle possède des besoins en énergie 50 % moins élevés que la technologie NFC, des coûts plus faibles, ainsi qu’une longévité de batterie plus importante.

La 5G

Les particuliers connaissent la 5G, nouvelle technologie de l’Industrie 4.0, grâce à la vitesse de téléchargement qu’elle délivre et son débit 10 fois plus puissant que la précédente. Le secteur industriel l’utilise aussi pour son niveau accru de cybersécurité. La 5G permet une connexion plus performante des capteurs sur les terminaux IIoT. 

Cette cinquième génération, utilisée au niveau industriel, permet de favoriser l’innovation, grâce à un pilotage à distance des équipements et à l’utilisation de la réalité virtuelle mobile. 

Le jumeau numérique

En amont de l’installation et de la construction d’une usine 4.0, on utilise un modèle 3D appelé jumeau numérique. Cette technologie requiert l’utilisation de logiciels pour comprendre son fonctionnement et sa fabrication. Sur une maquette, à l’aide du logiciel on simule l’ergonomie, la productivité et la future consommation énergétique du site. Toutes les données sont prises en compte pour analyser et anticiper d’éventuelles modifications. 

La réalité augmentée

réalité augmentée industrie 4.0

La réalité augmentée est l’une des technologies numériques novatrices dont se sert l’usine 4.0 pour anticiper des situations futures. Il s’agit de recréer un environnement réel et de lui ajouter des éléments virtuels, grâce à des logiciels spécifiques.
Les utilisateurs sont plongés dans ce décor grâce à un casque de réalité virtuelle. Cette technologie est utilisée dans le secteur industriel à des fins de formation. En effet, elle permet de plonger les opérateurs dans des scénarios qu’ils peuvent ensuite affronter dans la vie réelle.

Le remote control

Le remote control permet de prendre les commandes d’une machine ou d’un équipement à distance. Cette prise en main se faisait jusqu’à maintenant à l’aide d’une télécommande, mais l’ère de l’industrie 4.0 exige plus de souplesse.
Le remote control s’effectue aujourd’hui grâce aux smartphones et aux tablettes, et est accessible à tous les opérateurs, grâce à la 5G et au sans contact. L’économie de câbles de connexion permet des gains conséquents.

Le Edge computing

Cette technologie permet de traiter les données informatiques à la périphérie du réseau. Le stockage se fait sur un serveur local, ou directement sur le périphérique qui génère les flux d’informations.  Pour une utilisation optimale des données du terrain, Phoenix Contact vous offre plusieurs références spécialement conçues pour le milieu industriel.

Phoenix Contact est votre interlocuteur privilégié en matière de nouvelles technologies de l’Industrie 4.0. Afin de répondre au mieux à vos besoins d’innovation, nous vous proposons des services et des produits adaptés. Phoenix Contact crée des solutions pour l’électrification, la mise en réseau et l’automatisation avec une passion pour la technologie et l’innovation.   

Industrie 4.0 : Maîtrise des consommations énergétiques

From |

Selon le magazine Forbes, le secteur de l’industrie génère à lui seul 17,8 % des gaz à effet de serre1. Pour réduire l‘impact de leurs activités sur l’environnement, les professionnels du domaine sont aujourd’hui en recherche constante de solutions concrètes. L’industrie 4.0 se révèle être une superbe opportunité pour réduire ses coûts et augmenter sa productivité, grâce aux nouvelles technologies. Ces avantages sont-ils pérennes, et aident-ils réellement à réduire ses consommations énergétiques dans l’industrie ?    

maitrise de la consommation industrie 4.0 verte

La question environnementale au centre de l’industrie 4.0 

La 4ème révolution industrielle se caractérise par un mode de production qui allie nouvelles technologies et savoir-faire. L’industrie du futur, dans sa démarche d’optimisation, doit sans cesse trouver des solutions pour faire cohabiter les technologies numériques et les questions environnementales. 

Nous estimons que la conservation des ressources et la protection de l’environnement et du climat doivent être prises en compte dans le développement de nouveaux produits, la production et la gestion des process.

À ce titre, l’industrie du futur s’approprie plusieurs enjeux. Le premier consiste à répondre à des objectifs environnementaux dictés par les autorités. La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) est la feuille de route de la France pour lutter contre le changement climatique. Elle donne des orientations pour mettre en œuvre, la transition vers une économie bas-carbone, circulaire et durable. Notez qu’en 2020, le pays a adopté cette stratégie pour diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 par rapport à 1990. 

Elle doit ensuite réaliser des économies d’énergie en mettant en place des solutions concrètes. Les entreprises de l’industrie 4.0 ont également comme objectif environnemental la neutralité climatique. Phoenix Contact propose de nombreuses solutions de gestion et de monitoring de l’énergie pour atteindre les objectifs environnementaux programmés.  

Comment consommer moins pour produire mieux ?

Dans ce secteur, les solutions numériques prennent une place de plus en plus importante ! Les usines du futur relèvent des défis de productivité, de compétitivité et d’agilité toujours plus grands afin de répondre aux besoins de la clientèle. Ces usines sont notamment assistées par les technologies des communications mobiles, de la robotique et de l’information pour une automatisation des lignes de production.   

La transformation numérique des méthodes de travail présente un impact bénéfique sur les enjeux environnementaux de l’usine 4.0. Cette ère durable aide à optimiser les sources énergétiques utilisées et à augmenter l’emploi des énergies non-fossiles. L’automatisation des process conduit à adapter les chaînes de production aux demandes les plus soudaines. 

Nous vous proposons, par exemple, des systèmes efficaces de surveillance des consommations énergétiques dans l’industrie pour une réactivité optimale. Nos compteurs d’énergie sont raccordés directement aux bobines de Rogowski, pour réduire les ressources de raccordement.    

Le monitoring de l’énergie de l’industrie 4.0

Pour surveiller et adapter les consommations énergétiques de l’industrie 4.0, il existe des solutions de mesure et d’analyse concrètes. La mise en place d’appareils appropriés est donc nécessaire. Ces objets procèdent à une analyse des données terrain par les différents capteurs et surveillent les variations de consommation.  

centrales mesure énergie EMpro

Les centrales de mesure d’énergie EMpro s’affichent comme le moyen le plus rapide pour mesurer l’énergie. Elles collectent et transmettent vos données d’énergie aux systèmes de régulation, de commande et de gestion. Les appareils peuvent alors être configurés et intégrés en quelques étapes, avec l’assistant d’installation de l’utilisateur.

Les usines peuvent installer des appareils de mesure d’énergie efficaces et connectés les uns aux autres. L’emploi de ces appareils connectés permettent de gagner du temps lors de la récolte des données.  

La gestion de l’énergie des bâtiments

L’automatisation et la numérisation des usines 4.0 sont également adaptées à la surveillance et au monitoring des zones de consommations énergétiques dans l’industrie. Cela passe par exemple par le système d’éclairage, de chauffage, de climatisation ou de ventilation. Les équipements de mesure contrôlent les performances de vos installations, et préconisent des solutions concrètes pour réduire la dépense énergétique.

Exemple : la mise en place de détecteurs de présence, qui conduisent à l’extinction des ampoules dans les pièces inoccupées ! 

gestion intelligente bâtiments Analytics

Avec le système de gestion intelligent des bâtiments Analytics, un seul framework est nécessaire pour réunir tous les processus et applications dont vous avez besoin dans votre bâtiment intelligent. Vous pouvez donc y inclure tous les pôles techniques et énergétiques de vos locaux de production. Une seule plateforme intelligente réunit la surveillance des données de l’énergie et les dispositifs de gestion.   

Les usines Phoenix Contact : exemples à suivre

Phoenix Contact est précurseur dans le domaine de l’automatisation des sites de production industrielle de manière écoresponsable. L’entreprise fait parmi des premiers membres de l’association Klimaschutz-Unternehmen e.V., une association allemande engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le groupe a ainsi fait le choix de modifier toute la production des sites allemands, en les dotant de machines utilisant l’électricité verte !  

Opter pour une collaboration avec Phoenix Contact, c’est choisir un partenaire qui connaît et met en œuvre des solutions pratiques pour atteindre ses enjeux énergétiques.    

Faire de son site de production une usine 4.0 s’affiche comme une opération qui peut vous apporter de nombreux avantages, aussi bien en matière de productivité que d’agilité. Cette évolution permet aussi et surtout de vous positionner en usine écoresponsable et respectueuse de l’environnement.  

1 Source : l’environnement, prochain défi De L’industrie 4.0 – Forbes France

 

Automatisation des usines, un bon retour sur investissement 

From |

Phoenix Contact met à disposition des produits et des solutions innovantes dans les secteurs de la technologie de raccordement, de l’électronique et de l’automatisation des usines. Découvrez notre solution clé en main avec un accompagnement complet adapté à vos besoins, ainsi qu’un service d’intégration réalisé par un partenaire de confiance. Notre objectif ? Un retour sur investissement du tout automatisé de moins d’un an pour nos clients.

industrie 4.0 usine intelligente

L’OT et l’IT pour une gestion optimale de l’usine 4.0

L’IT correspond aux Technologies de l’Informatique permettant de recueillir et traiter les données de terrain dans une usine. L’OT désigne le matériel chargé de la gestion des opérations industrielles. C’est l’association des deux, nommée l’IIoT (l’Internet Industriel des Objets), qui permet une gestion optimisée de la production de l’usine 4.0. Elle crée de nouvelles opportunités et augmente la sécurité et la visibilité des informations numériques.

Les avantages d’une usine intelligente

Les bénéfices de la transformation numérique et de l’automatisation des usines de production sont nombreux :

  • Réduction des coûts de production
  • Meilleure exploitation de l’espace
  • Optimisation de la ligne de production
  • Amélioration de la fiabilité et de la qualité
  • Réduction des déchets et économie d’énergie

Comment être accompagné lors de la modernisation de l’usine ?

Fort de son expérience depuis plus de dix ans dans les réseaux industriels, Phoenix Contact propose une solution pré-intégrée. Cette-dernière permet aux industries de moderniser leurs machines sans renouveler le parc existant. Les entreprises peuvent alors automatiser les installations via la technologie PLCnext, remonter en toute sécurité les informations des machines avec la plateforme Proficloud, protéger le réseau contre les cyberattaques et de manager les installations à distance 24/24H grâce aux pare-feux industriels mGuard.

automatisation des usines : plateforme PLCNext

Conscients que passer à l’automatisation des usines peut effrayer, ats aide pas à pas les entreprises dans ce changement. Fort de ses 30 ans d’expérience en ingénierie et en installation mécanique / industrielle, l’intégrateur apporte son expertise et un accompagnement complet avec une journée d’audit et jusqu’à deux jours d’aide pour installer et paramétrer la solution de Phoenix Contact. La volonté est de rendre les machines tout comme les salariés plus performants.

Disposer de données c’est bien, mais pouvoir s’en servir c’est encore mieux… C’est pour cela qu’avec ats, les dirigeants ou les responsables de production disposent de données en temps réel (sur la performance, la production, la qualité et le TRS) précises, claires et faciles à analyser. L’objectif étant de produire plus, mieux, de solutionner rapidement les problèmes et de les anticiper grâce à la maintenance prédictive. 

Le partenariat entre ats et Phoenix Contact permet d’accélérer la transition vers l’industrie du futur afin que les entreprises pilotent et managent leurs outils de production avec pour but ultime la performance.

Passez à l’industrie 4.0 en toute sérénité avec un accompagnement sur mesure

Voici le détail de notre solution :

Quels sont les axes d’amélioration ? Quelles actions mettre en place ? Quelles sont les données dont vous avez besoin ? Comment intégrer la solution de Phoenix Contact ? Comment s’assurer de la bonne mise en œuvre ?

Face à ces questions, vous n’êtes pas seul pour y répondre. En effet, Ats vous apporte un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet de modernisation de vos équipements et ainsi vous :

1 – Bénéficiez d’une expertise : Ats vous conseillera et vous apportera tout le support nécessaire pour assurer votre transformation digitale. Le 4.0 devient accessible.

2 – Disposez d’une solution intégrée sur vos équipements : ne vous préoccupez pas de l’installation et de la mise en service de la solution industrielle de Phoenix Contact. Des professionnels de l’industrie d’ats s’occupent de l’installer et de la paramétrer selon les spécificités de votre infrastructure. Une étape de tests sera effectuée afin de s’assurer que vous avez une solution fonctionnelle.

3 – Etes accompagné durant toute la phase d’exploitation de la box : l’ultime étape et non des moindres, nous vous formons sur la solution et les informations qui sont remontées de vos machines : comment les lire et comment vous en servir afin de gagner en performance.

Le passage à l’usine intelligente ne requiert pas automatiquement le changement de vos machines ou équipements. Elle peut être effective en 7 jours seulement avec un retour sur investissement en moins de 365 jours ! 

Une usine tout automatisée est un lieu de production en mouvement permanent, où l’IT et l’OT sont complémentaires. Phoenix Contact en partenariat avec l’intégrateur ATS c’est un service complet et sur-mesure, qui accélère votre transition vers la 4ème révolution industrielle. 


Industrie 4.0 : maîtrise des données de bout-en-bout

From |

Collecter et analyser les données amène à de nouvelles opportunités pour manager et anticiper la prise de décisions dans l’entreprise. La gestion des données dans l’industrie 4.0 pose la question de la sécurité et de la souveraineté des informations. Du terrain à la supervision, assurer la continuité et l’intégrité des données est primordial.

gestion des données industrie 4.0

Du terrain

De la connectique simple vers la gestion intelligente des données

Aujourd’hui, la connectique industrielle n’a plus seulement vocation à raccorder, elle doit aussi servir la transition numérique et devenir intelligente.

Qu’il s’agisse de Single Pir Ethernet, de fibre optique ou de 5G, les exigences en matière de performance de la technologie de connexion dans les applications de terrain ne cessent d’augmenter.

Les appareils intelligents sont de plus en plus connectés. Cela augmente le nombre total d’interfaces. La Data Connectivity constitue la base des débits de données élevés et des connexions stables. La qualité constante de la transmission des données dépend de l’interaction entre tous les câbles et les composants des connecteurs.

Au réseau de l’industrie 4.0

Selon vos machines et appareils, votre infrastructure, vos contraintes…les choix de la typologie de réseaux et de la technologie sont primordiaux. Les données sont récoltées, analysées et traitées en toute cybersécurité et transitent du terrain au Cloud ou au SCADA.

Les données sont au centre de tous les process numériques de l’industrie 4.0. Cependant, la mise en réseau croissante des appareils intelligents augmente le risque de piratage. Il est donc d’autant plus important d’intégrer complètement les aspects de sécurité dans votre industrie.

Champs d’actions de l’usine connectée

  • Data collection (collecte des données), storage (stockage) and evaluation (analyse).
    • Pilotez, diagnostiquez, sécurisez vos installations et faites de la maintenance prédictive. Pour cela il faut collecter et rendre utilisables les données terrain afin de les exploiter en temps réel. Modernisez vos machines sans renouveler votre parc existant et ce en toute simplicité et sécurité avec la box industrielle tout-en-un de Phoenix Contact : la Hub2Cloud. Celle-ci intègre tous les produits nécessaires (notamment alimentation, API, pare-feu, antennes…).

  • Data transportation (transport des données).
    • Connectez les machines, les outils, les robots, AGV au réseau que ce soit en fibre optique, RJ45, WiFi ou Bluetooth. Le réseau devient un pilier de la modernisation de votre usine – et pour cela il faut s’assurer que celui-ci soit fiable, robuste et performant. Allez plus loin, diagnostiquez l’état du réseau afin de détecter les éventuels problèmes ou saturations. Par la suite, mettez en place un réseau redondant pour éviter les arrêts de machines.

  • Data security (protection des données).
    • N’oubliez pas de protéger les machines et les communications contre les cyberattaques. Une politique de cybersécurité devient indispensable car l’industrie 4.0 rime avec cybersécurité et les pare-feux mGuards. Ainsi, vous évitez que des cybercriminels vous dérobent des informations sensibles et confidentielles, prennent en main vos machines ou tout simplement pénètrent votre réseau. Une telle situation pourrait avoir d’énormes conséquences négatives sur votre usine et votre activité – arrêt de la production, baisse du chiffre d’affaires, non utilisation de certains outils ou logiciels, mauvaise image vis-à-vis des clients, fournisseurs…

  • Data usage (utilisation des données).
    • Automatisez vos machines pour avoir des informations sur leurs états, mais aussi sur la production, la consommation d’énergie ou bien d’autres KPIs. Pour cela, de nombreuses données sont collectées, transportées, stockées et éventuellement prétraitées. 

Simplifiez vous le passage à l’usine intelligente avec des solutions flexibles, configurables, compactes. Elles peuvent utilisées pour la commande, le diagnostic et la surveillance d’installations, de machines et de cobots.

Poursuivez votre découverte avec nos webinars Data disponible en replay.

Industrie 4.0 : quels sont les enjeux ?

From |

Avec l’apparition du numérique, le modèle économique tel que nous le connaissons aujourd’hui est devenu obsolète. L’industrie 4.0 s’éloigne de plus en plus du modèle connu grâce aux outils de production connectés, interconnectés voire même intelligents et autonomes. Alors concrètement, quels sont les enjeux de l’usine intelligente dans l’industrie 4.0 ? 

Le concept de l’industrie 4.0 désigne la numérisation de l’industrie. Les nouvelles technologies intégrées au développement des produits et aux processus de production permettent d’augmenter la compétitivité et l’efficience des usines, avec l’optimisation et l’amélioration des processus industriels.

usine intelligente industrie 4.0

Les enjeux autour de la production de l’industrie 4.0

Une production connectée est synonyme de continuité ! Les usines améliorent la gestion, la maintenance des machines et tendent vers un pilotage optimisé de leurs lignes de production. Une usine connectée permet à ses opérateurs de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée. Ainsi, elle assure au client un service toujours plus personnalisé et de qualité. La productivité est optimisée.

Les enjeux de l’usine intelligente pour la cybersécurité des données

L’utilisation de produits et de machines numériques et connectés amènent à prendre en compte de nouveaux paramètres.

Aujourd’hui, les entreprises doivent garantir l’intégrité des données (des machines, production, savoir faire mais aussi des clients, partenaires, salariés…). Pour cela il est nécessaire de mettre en place ou d’’avoir une politique de cybersécurité efficace afin de protéger les installations et le réseau contre les cyberattaques, qui sont de plus en plus nombreuses et sophistiquées.

En plus d’avoir une cybersécurité IT: une cybersécurité OT adaptée avec des produits conçus pour le milieu industriel est indispensable.

Les enjeux autour de l’usine

L’entreprise doit prendre en compte son environnement et être sensible à ses dépenses énergétiques.

  • La transformation numérique d’une usine présente tout d’abord un enjeu sociétal, et concerne aussi bien les collaborateurs présents et futurs. Le développement de la formation pour assurer la bonne transmission des compétences et du savoir-faire spécifique est indispensable. La transformation numérique permet de faire travailler les différentes générations entre elles. Elle fait communiquer les personnes de l’IT et de l’OT pour avoir une continuité de service et de transfert des données tout au long du processus. C’est aussi l’occasion pour l’entreprise de venir plus attractive terme d’emplois.
  • Le second enjeu se traduit par une volonté d’écoresponsabilité : une usine 4.0 est pensée pour atteindre la neutralité carbone à terme, et réaliser des économies d’énergie substantielles. Pour répondre à ces objectifs environnementaux, elle devra construire une approche durable en matière d’écologie.

Pour répondre à ces enjeux, l’industrie 4.0 doit être agile, responsable et adaptable

  • Agile, elle s’adapte facilement et rapidement aux changements tout en assurant une continuité stratégique, opérationnelle et humaine
  • Résiliente, elle fait face face aux évolutions de leur secteur et de leur environnement
  • Responsable, elle prend en compte les enjeux environnementaux dans tous ses process et en maîtrisant mieux ses consommations d’énergie

Exemples d’application

Dans une usine 4.0, les machines sont modernisées pour produire plus mais surtout produire mieux. Les automates permettent la récupération de leurs données avec des entrées et des sorties. Ainsi, il est possible de donner « les ordres aux machines » et d’avoir accès aux données qui seront pré analysées.

Les machines et appareils connectés participent à la mise en place d’une maintenance prédictive qui répond aux enjeux de l’usine intelligente. Ce mode de gestion garantit une détection rigoureuse du problème en amont. Il favorise aussi l’optimisation de l’entretien des machines et leur longévité.

L’automatisation facilite la maintenance prédictive. Effectivement, elle permet l’analyse précise et détaillée des données de fonctionnement des moyens de production. L’opérateur connaît à l’avance les seuils d’usure et de casse des pièces les plus détériorables. Et des capteurs très puissants et efficaces, qui peuvent mesurer les vibrations, la pression, les sons ou la température recueillent les données.

La maintenance prédictive sert, à titre d’exemple, à surveiller la température d’une armoire électrique et à détecter les zones éventuelles d’échauffement. Elle permet également, dans certains cas, d’éviter les casses ou les pannes sur des machines lubrifiées avec de l’huile, en analysant des échantillons prélevés régulièrement ou en vérifiant les niveaux.

Les enjeux de l’usine intelligente peuvent être atteints grâce à l’exploitation d’outils numériques et d’automatisation. La mise en œuvre de ces nouvelles technologies permet l’ultra croissance des usines connectées qui deviennent agiles, écoresponsables, et adaptées à tous les impératifs actuels. Phoenix Contact accompagne les entreprises qui souhaitent passer à l’industrie 4.0. Nos solutions intelligentes d’automatisation, de mise en réseau, de mesures d’énergie et de cybersécurité vous permettent de moderniser vos process facilement.

Quand l’OT et l’IT se rencontrent via la technologie PLCnext de Phoenix Contact

From |

Vous souhaitez réaliser des projets sans les limites des systèmes propriétaires ? Sachez que c’est possible avec les automates et la technologie PLCnext de Phoenix Contact.

En effet, avec PLCnext Control vous programmez en langage évolué (comme C/C++, C#, Python ou MATLAB® Simulink®) et en conformité avec la norme IEC 61131-3.

A la découverte de nos automates

Nos automates Axiocontrol (AXC F 1152 / AXC F 2152 / AXC F 3152) allient sécurité, flexibilité et performance. Découvrez une partie de leurs avantages :

  • possibilité de faire des extensions d’API – avec des modules et des entrées / sorties Phoenix Contact ;
  • robustesse  – ils sont conçus pour le monde industriel et ont une compatibilité électromagnétique ;
  • vitesse – avec une association aux d’E/S Axioline F et grâce à une connexion de bus directe
  • prise en charge de nombreux protocoles – http, https, SFTP, OPC UA, SNTP, SNMP, SMTP, SQL, MySQL, DCP… ;
  • plateforme sécurisée (TPM) – pouvant accueillir des certificats d’utilisateurs ;

A la découverte de la technologie PLCnext 

La technologie PLCnext est le lien interopérable (multi-protocole) entre les mondes IT et OT (exemple OPCUA). Il est possible de travailler avec ses langages de programmation en toute liberté sur un système d’exploitation ouvert et OpenSource Linux.

Un résumé en 4 points essentiels :

  • Open Control Platform – une solution Hardware performante performance intégrant le RunTime PLCnext ;
  • Engineering software – un logiciel pour la mise en service, la configuration et la programmation ;
  • Software Store – un store (https://www.plcnextstore.com/eu/), pour y déposer vos apps et utilser des développements externes correspondant à votre application ;
  • Community / resources – une communauté mondiale (https://www.plcnext-community.net/), pour votre information, avec du support incluant des FAQs, forums, tutoriels et une présence GitHub.

Quand moderniser les machines en toute liberté va de pair avec moderniser les machines en toute cybersécurité !

En effet Phoenix Contact est le premier fabricant à recevoir la certification d’automates (AXC F 1152, AXC F 2152 et AXC F 3152) selon la norme CEI 62443-4-1 ML 3 Full Process Profile, en combinaison avec la norme CEI 62443-4-2, confirmant ainsi que le Secure Development Life Cycle a été entièrement appliqué.

Découvrez nos automates et notre technologie ouverte PLCnext en vidéo : notre chef de produit Automatisme vous dit tout. Par ici !

Sécurité sans fil

From |

La société BZH, basée dans la Marne, est spécialisée dans le commerce de machines à bois (parc à grumes,  chariot de triage et de tronçonnage, écorceuse etc).

Notre étude porte sur la fabrication d’un chariot mobile sur rail,  se déplaçant sur 100 mètre de long  et qui transporte des troncs d’arbres à différentes étapes de transformation (écorçage, tronçonnage, conditionnement etc…). Ce chariot est piloté par un opérateur à son bord.

Il s’agit d’un environnement dangereux pour l’opérateur car tout au long de ses manœuvres, il est  à proximité immédiate des machines de découpe comme les tronçonneuses automatiques, les rouleaux d’écorçage etc… Afin d’éviter tout accident, le chariot ne peut fonctionner qu’avec la présence de l’opérateur sur le siège de la machine. C’est aussi  une condition impérative pour la mise en route des outils de découpe au fur et à mesure de l’avancement du chariot. La présence de l’opérateur est assurée par un capteur situé dans le siège de la grue. Pour garantir la sécurité en cas de défaillance du capteur, un bouton d’arrêt d’urgence est également situé dans la cabine. Le bon fonctionnement de ces deux éléments de sécurité sont surveillés par un relais de sécurité situé dans une armoire fixe, elle-même installée sous le rail de guidage du chariot.  Les informations sont transmises au relais de sécurité par l’intermédiaire d’un câble reliant la grue à l’armoire électrique.

BZH nous expose la problématique suivante : le câble permettant la transmission de ces informations de sécurité est soumis à des conditions d’usure extrême du fait du mouvement fréquent de la grue en va et vient ainsi que par son environnement extérieur. En effet, ce dernier est exposé aux intempéries mais aussi aux UV. Afin donc de e garantir le fonctionnement du chariot mobile, le câble de liaison doit donc faire  l’objet d’une maintenance préventive avec un remplacement tous les 1 à 2 ans selon les conditions d’utilisation et d’exposition.

Il s’agit d’un câble spécifique, dont le coût avoisine 60 euros le mètre, soit un budget de 6000 euros uniquement pour le matériau (hors frais de main d’œuvre). La société BZH a donc consulté la société PHOENIX CONTACT afin de trouver une éventuelle solution pour s’affranchir d’une liaison câblée entre les éléments de sécurité de la grue et le relais de sécurité situé dans l’armoire. En effet, PHOENIX CONTACT propose dans son offre, une solution de transmission sans fil d’entrée/sortie de sécurité qui garantit les échanges de données entre capteur de sécurité et analyseur comme un  relais de sécurité.

Cette solution existante a donc été proposée à la société BZH. Après étude, démonstration de la solution et réalisation de tests sur site, BZH a validé la mise en service de notre offre.  

Pour BZH, ce nouveau système est immédiatement profitable il bénéficie d’un coût inférieur global de 30 % par rapport à la solution câblée pour chaque machine produite. De plus elle demeure avantageuse par la suite en plusieurs points. Des frais matériel de maintenance supprimés du fait de la suppression du câble. A noter, que  la suppression des périodes de maintenance  générée par l’usure du câble  permet  en outre de supprimer pour les temps d’immobilisation de la machine.


Principe des échanges des signaux de sécurité sans fil

A ce jour,  la solution PHOENIX CONTACT retenue répond à toutes les exigences de la société BZH. D’une part l’opérateur de la machine travaille dans un environnement de sécurité optimale et d’autre part les exploitations l’utilisant  bénéficient  d’une disponibilité accrue de ces machines. Pleinement satisfait de notre solution, BZH a pour projet de déployer cette solution sans fil sur tous ses sites de production  en France.

Accélérez la réalisation de vos projets, de la conception au câblage !

From |

Vous souhaitez réduire au maximum les opérations de sélection et de saisie, depuis la conception de votre projet jusqu’au câblage et à l’identification ?

Phoenix Contact offre une gamme de près de 100 000 produits électrotechniques et d’automatisme, mais également des logiciels de conception ou de pilotage.

La solution logicielle gratuite PROJECT COMPLETE comprend la partie PLANNING pour la conception des borniers et la partie MARKING pour la réalisation des projets de repérage.

Nous travaillons en étroite collaboration depuis de nombreuses années avec la société EPLAN, le numéro un mondial de la schématique électrique. Nos solutions logicielles sont aujourd’hui complémentaires et vous permettent d’augmenter votre productivité.

Afin de vous de démontrer, nous organisons une tournée sur toute la France de mars à juin 2022, pour venir vous présenter les avantages de nos solutions directement chez vous !

Notre véhicule « EXPERT MARQUAGE ET OUTILLAGE » est tout équipé avec le logiciel de schématique électrique EPLAN, notre logiciel de conception de bornier et de repérage PROJECT COMPLETE et un coffret électrique : découvrez le temps d’un rendez-vous comment gagner du temps avec nos solutions !

Il ne vous reste plus qu’à nous contacter pour faire partie de notre tournée 2022 !

Plus d’informations sur notre site.

Quand les cybermenaces augmentent et que la cybersécurité industrielle est primordiale

From |

Les années en termes de cybercriminalité malheureusement se ressemblent. Les cyberattaques font partie du quotidien et ce n’est pas prêt de cesser.

En 2021, plus d’une entreprise sur deux déclare avoir subi entre une et trois attaques cyber (source CESIN).

Les ransomwares et l’hameçonnage ont été les principales cyberattaques en 2021 et les prévisions pour 2022 laissent présager que les ransomwares rafleront la 1ère place …

Comprendre la cybercriminalité, détecter des emails ou liens qui cachent des cyberattaques et savoir comment se prémunir des cyberattaques est plus que jamais indispensable et primordial pour la pérennité de votre activité.

Les cyberattaques touchent tous les domaines d’activité et tous les types d’entreprises ou d’administrations (mairies, usines de production, services, hôpitaux, logistique, transports…). Protéger la partie IT ne suffit pas, il faut aussi protéger la partie OT, c’est-à-dire le réseau industriel (réseau usine).

Les machines, outils de production, robots, cobots doivent être cybersécurisés afin d’éviter notamment que les cybercriminels les prennent en main à distance. Des pare-feux spécialement conçus pour le monde industriel doivent être intégrés au réseau afin de laisser passer que les communications autorisées et fiables. De même, les communications / accès à distance doivent être protégés et ce en « montant des tunnels VPN » entre les ordinateurs et les machines.

C’est dans ce contexte et dans une volonté de vous accompagner lors du passage à « l’usine cybersécurisée » que Phoenix Contact a mis en place la cyberweek (du 28 au 31 mars). Au travers de webinars en direct, nos experts en cybersécurité vous donneront un aperçu des cybermenaces, vous apporteront des conseils et répondront à vos questions. Inscrivez-vous et participez à nos différentes sessions :

Panorama de la cybercriminalité et les conséquences

Le 28 mars à 14h

Inscription

Comment avoir la cyberattitude

Le 29 mars à 14h

Inscription

Comment paramétrer les pare-feux mGuards pour répondre en partie à la norme IEC 62443-4-2

Le 31 mars à 14h 

Inscription

Nearfy – L’innovation technologique en matière de connexion

From |

Vos robots changent en permanence d’outils et cela engendre des pannes à répétition ou des arrêts de production suite à l’usure des bagues ?

En effet, à force d’avoir des contacts lors de la prise ou la pose d’un outil, les bagues finissent par se déformer, s’user, s’abîmer. Ou tout simplement elles sont détériorées par l’environnement « industriel » : vibrations, poussière, saleté, rouille… Dans ce cas, leur fonctionnement et leur performance sont altérés.

Ces pannes récurrentes ont un impact négatif sur votre production, sur votre productivité et elles peuvent mettre à mal le planning en entraînant des retards dans la chaîne de production. Dites stop aux pannes et aux usures récurrentes en privilégiant les « solutions sans contact ».

Passez à la nouvelle technologie de Phoenix Contact : le NearFi (des coupleurs). Cette solution unique, qui permet de transmettre l’énergie et les données en temps réel et ce sans contact (via un entrefer de quelques centimètres). De plus, les transmissions à travers des espaces non métalliques, tels que le verre, le plastique ou le bois, sont également possibles, ce qui permet des possibilités d’utilisation variées.

Nearfy – L’innovation technologique en matière de connexion au sein de votre usine.

N’attendez plus pour bénéficier des nombreux avantages des NearFi :

  • puissants – transmission de l’énergie (24 V, 2 A), des données Ethernet (100 Mbit/s, duplex intégral) et communication en temps réel
  • ouverts – indépendants du protocole avec des possibilités d’utilisation jusqu’à 100 Mbit/s
  • robustes – résistants à la poussière, à la saleté, IP65 et avec des raccordements M12
  • flexibles – grande liberté de montage grâce à des possibilités universelles
  • simples – mise en service rapide sans configuration et un diagnostic facile avec une signalisation visuelle via des LED.

Pour répondre à vos besoins, les NearFi se déclinent en trois modèles pour la transmission :

  • des données – références 1234234 et 1234232
  • de l’énergie – références 1234229 et 1234226
  • de l’énergie et des données – références 1234225 et 1234224

Les conditions des environnements industriels, les multiples connexions ou les nombreux branchements / débranchements des outils peuvent affecter votre matériel. Privilégiez la durabilité et la longévité avec la solution sans contact des NearFi : fini l’entretien fréquent, l’usure rapide et donc les nombreux changements des bagues et connecteurs.  

Pour plus d’informations, rendez-vous lors du webinar data transportation du 21 mars à 14h. Inscription et participation gratuite : https://attendee.gotowebinar.com/register/6875539098132845324